Les choses éphémères

Et la quiétude qui s’échappe un instant. Des pensées qui m’avalent. Ma tête qui s’emballe. Mais voilà que je la ramène doucement, ma tête, vers le bruit de la rue par la fenêtre. Et j’entends qu’il pleut. Une pluie légère, qui y fait tout.

L’air est bon. C’est une journée parfaite. De septembre, cette fois. Un septembre plus doux qu’à l’habitude. Avec cet air qui sent un peu, comme il y a quelques jours, la terre battue.

Un peu plus tard, quand le travail à faire sera fait, j’irai sur la montagne. Humer l’air de septembre. Qui ressemble à juillet. Sauf pour la lumière qui le traverse.

La vie est une suite d’éphémères. Et j’en suis.

carolinedufourlaccdes

SEPTEMBRE SUR LE LAC – Lac aux castors, Mont Royal (Montréal)

La belle astuce

carolinedufourfgrmr

Déjà elle était là. Déjà y avait la belle astuce. La tendre astuce. Cette vie qu’on inventait, que j’inventais. Et qu’on réinventait sans cesse, à mesure, pour pouvoir continuer d’y croire. Pour qu’elle reste belle à nos yeux et nous fasse rêver encore. Surtout qu’elle était tendre, cette vie. Pacifiste.

Le ciel est bleu ce matin. Et aujourd’hui toujours c’est elle. Elle, ma plus belle astuce. Belle, belle. Tendre, tendre. Et le rêve subsiste.

Photo : RÊVER LE MONDE – Fin août 2016, Montréal encore et toujours

No more posts.