L’âcre tendre

le gouffre n’y fait rien
la mémoire est intacte
celle de l’eau et du vent
la noire, la bleue
et même l’âcre tendre
et si l’oiseau s’envole
à la manière d’un rêve flou
dans tout ça ou presque
s’accroche l’errance
ton cœur, sa danse

faut laisser faire les jours dans leur balancement
il naît de belles choses de l’écume des heures

carolinedufourfitrinv

TREMBLEMENT DE CŒUR

12 réponses à L’âcre tendre

  1. Il y a beaucoup de choses dans cette photo… De l’amour, de la résignation, de la colère et de la souffrance, de la lassitude et de la bonté, de l’acceptation et de la sagesse.

    Aimé par 2 personnes

  2. Lectures au Coeur

    Une photographie intense, un portrait tremblé, presque flou, un silence puissant comme une vague, qui emporte, qui bouscule …
    Mais un texte doux comme un souffle, qui tempère, qui pondère, qui caresse l’âme …
    Merci, Caroline, pour cette composition très personnelle, en noir et blanc, en âcre et tendre.
    Très belle journée …

    Aimé par 2 personnes

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s