Surfer sur les jours

Hier soir, déjà, j’aurais pu savoir.
Avec la lune, et le ciel dégagé comme il l’était.
J’aurais pu savoir que ce matin, il ferait froid comme il fait.

Il y a deux semaines, j’ai fait un rêve.
Je surfais sur une vague, loin de la rive, une grosse vague.
Sur ma gauche en venait une autre, plus grosse encore.
Me faudrait surfer là aussi.

À mon réveil, je me suis demandé.

Puis une vague est venue.

Si c’est vrai qu’il m’arrive parfois
de voir arriver une vague,
une chose est sure, quand elle est là,
j’aspire à m’accrocher au temps
et à danser avec le vent.

Photo : LUNE DE JANVIER – Hier, 17h31, dans le ciel de Montréal

3 réponses à Surfer sur les jours

  1. Gilles l.

    S’accrocher au temps et danser avec le vent, voilà le secret de ma tante qui, à l’âge de 101 ans et demi, vient d’arriver dans un centre d’hébergement avec services et s’y intègre avec calme et sourire.

    Aimé par 2 personnes

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s