Le coeur dans la mire

Ce n’est pas pour rien que j’en appelle au lac.
Prise par le beau vertige, je l’ai un peu fait mien.
Comme le nous. Comme on aime un chien, un état de confiance.

Et il y a tous ces gens qu’on ne connaîtra jamais.
Cette jeune femme chaleureuse, croisée dans la ruelle, et qui me manque déjà.
Ainsi va la vie et les choses importantes.

*

Entre le crépuscule et le ciel ouvert, toute cette lumière.
D’entre les jours entiers jusqu’à l’envers du monde,
l’amour serti dans l’aube et les confins de l’heure.

On réagit à l’absence comme à l’enfance. Histoire d’aimer.
Et par toutes nos déroutes, le rêve qui se ramène. Boomerang.
Avec toujours le coeur dans la mire de l’âme.

Photo : ET POUVOIR REGARDER LE TEMPS –  * Août 2018, Montréal

2 réponses à Le coeur dans la mire

  1. La surface du lac est bien mystérieuse, à la fois miroir du monde du dessus et rideau du monde du dessous, à la fois présence et absence. Malgré une myriade de variations, malgré sa propre ambiguïté, elle est pérenne, elle est là, elle est. Bises et merci, Caroline.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s