Le blâme

On engraisse le loup.
Puis on blâme sa force.

Les temps sont à vouloir ailleurs.
Moins de choses. Plus du reste.

Photo : THE TIMES THEY ARE A-CHANGIN’ * Fin novembre 2018, Montréal

11 réponses à Le blâme

  1. gilles l.

    C’est le commentaire politique le plus pertinent et imagé que j’ai lu récemment. Comme quoi la poésie et la politique partagent au moins quelques lettres.

    Aimé par 4 personnes

    • Je souscris au commentaire de mon talentueux homonyme et ne pourrais mieux m’exprimer. « Moins de choses et plus du reste » est un remarquable condensé de philosophie existentielle. Merci et bise, Caroline, et merci, Gilles.

      Aimé par 3 personnes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s