C’était à s’y attendre

Dehors, le temps se déploie.
La poigne du froid a vaincu les bourgeons.

Et ton corps qui bien sûr a largué les amarres.
Et l’absence qui s’installe à l’intérieur de moi.
C’était à s’y attendre sans doute.

Et là de voir la neige qui poudroie l’horizon.
Et d’en être encore.


Photo – GLACE * Sur le mont Royal, 28 décembre 2019 – Montréal

7 réponses à C’était à s’y attendre

  1. La neige à l’horizon, et c’est un nouveau jour, une nouvelle année qui vient, chargée de promesses. Qu’importe qu’elles soient tenues, certaines le seront, et c’est suffisant pour continuer d’avancer. Je te souhaite une très belle année 2020 Caroline.

    Aimé par 1 personne

  2. Belle poésie
    Effectivement mon fils arrivé à Montréal vendredi 27 pour y poursuivre ses études est allé au mont Royal le samedi.
    Il me montrait les clichés et un direct de la montée verglacée où chacun essayait de rejoindre, comme il pouvait, le sommet.
    Evelyne. (Franche Comté-France)

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s