La part visible

une cuisine, se dit-elle
un lit, un piano
un coin pour la peinture
et un pour l’écriture

Des corneilles survolaient le parc. La naissance était imminente. Elle n’avait qu’à repérer la maison et tout irait bien. Mais le vent à lui seul serait-il assez?

Ses yeux se posèrent sur une verge d’or. Lui revinrent alors les mots de l’amie. « On appartient au rêve. On desserre l’étau mais le mystère subsiste. On cherche ce qui nous fait, ce qui nous ressemble. »

Par chance, le temps s’offrait à elle. Avec de l’espace pour le prendre.

Photo – SOUS LA NEIGE MUSE – Hier, par ma fenêtre * Montréal 2020

4 réponses à La part visible

  1. ..alors elle écouta les mots,
    Elle se dit que leur chant était beau,
    Comme la neige qui dansait sur la photo..
    Chez elle, c’était la pluie
    Qui allait rythmer sa nuit..
    Elle courait vite sur les touches du piano,
    La pluie..
    Elle ferma les yeux,
    Elle y était dans ce là-bas si proche,
    Juste derrière la fenêtre..
    Elle y était bien..

    Aimé par 4 personnes

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s