Sur un matin de grêle

Une journée mouillée, mise en nostalgie.

Ils ont fait hier ce qui change la donne.
Et c’est devenu ça. Là, à l’ombre du soir,
sans remords ni épaules basses. Dans le doux bâillement
qui enfante des matins tendres.

C’est toujours sans l’avec de la volonté
que bruissent, glissant dans l’heure,
d’autres sables vivants.

Et tout le reste, que le temps sait déjà.


Photo – PLUIE – Hier à 20:56 * Montréal 2020

5 réponses à Sur un matin de grêle

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s