Le jour fidèle

la parole prend tout le corps
les lèvres avec
et l’homme déploie sa lumière
comme sa noirceur
son vent, sa faille
et sa rivière
les arbres insoumis l’ont vu faire
l’amour qui verse jusqu’à la moelle
et son eau bonne
et quand il se noie dans des flaques
le jour lui reste fidèle

Hier matin

Le jour quand même qui se lève.
La blanche, de nuit, a repris le trottoir.
Et là le vent, qui fait tourner plus fort la neige.
Un drame aussi beau qu’un radeau dans une baie tranquille.

On y joue de coeur et de corps, chasseurs de maisons tendres.
Et nos âmes qui ne veulent rien sinon jamais que d’en être.
Toujours aussi bien de rester. Et regarder venir le ciel.

 


Photo – ET LE PRINTEMPS QUI S’AMÈNE –  Mars 2020 – Montréal

3 réponses à Le jour fidèle

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s