Les élans blancs

l’instant est large
et ça chante, bien sûr
mais c’est comme ça
sinon

c’est tout ça pour mon eau tranquille
là où je vois dedans la brillance des jours
presque celle du monde

la beauté d’une assise
d’un endroit où poser
mon ciel et toute ma terre
mes notes démesurées
et ce corps
qui me reste étranger

tout le soir en oiseau
où je n’attends plus rien
même si tout peut-être

pour ça je vais doucement
malgré mes élans blancs

 


Photo – LAU EN SUITE DU MONDE * 18 juin 2020 – Montréal

5 réponses à Les élans blancs

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s