Joyau d’ivresse

revenue l’antre de l’hiver
et son désert immense
différent des autres d’avant

ils le sont toujours je sais
mais ce coup-là quand même

tu fais brûler une chandelle?
oui, pour elle
et pour l’âme morose
à l’affût de l’oubli

j’étais béate
grisée par la neige neuve
et tu es resté là
pas trop loin à m’attendre

tu sais toujours comment
te coller au tranquille

si le temps est preneur
la blancheur tiendra

Photo : MAGIE D’HIVER – Avant-hier – Montréal

5 réponses à Joyau d’ivresse

  1. Enchanteresse, tisseuse de mots, à l’abri de nos mondes intérieurs, tu es, poétesse, d’une infinie aurore. et dans tes mots je pourrais à l’heure du bain baigner ma longue chevelure et dans tes eaux contempler le mystère du monde. Je ne sais pas ce que veut dire Noël mais en ce jour je suis avec toi en ce monde.

    Aimé par 1 personne

Répondre à Francine Hamelin Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s