L’enchantement et le cri


Lenteur, sang et silence.
Et l’envoûtement tiendra.
J’y serai jusqu’au bout.
Dans un demi-vol.
Après, il y aura mon cri.
Celui de l’aube et du ruisseau.
Juste un cri.
Rien d’autre.

Un poème inspiré par le travail d’Irène Tétaz.
Et l’image a été capturée dans une vidéo qu’elle vient de créer.

6 réponses à L’enchantement et le cri

  1. Tes mots échos,
    tes mots cadeaux,
    comme le bleu qui fait vibrer le doré,
    qui fait vibrer cette amitié
    par-dessus l’immensité de l’océan,
    et pourtant tu es si proche..

    Pour tout cela et encore tant,
    merci tendre Caroline

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s