Déjà si le matin

peut-être une insolence
ou bien une insouciance

déjà si le matin est doux

même dans le désordre d’ici
tu tiens le bois de rose –
comme un coup de désir
sur ce qu’on a laissé venir

on ne compte même plus les histoires
balayées loin sous le tapis

non plus le ruisselant des jours
et là le coulant de la pluie

PHOTO : LE LONG BAISER DE L’EAU – Montréal * Mai 2022

Une réponse à Déjà si le matin

  1. Des histoires balayées sous le tapis,
    celles que l’on tire vers l’oubli,
    oui, mais sous un tapis de mousse:
    te rappelles-tu de celles qui donnent la frousse ?
    de celles de crimes et de sang :
    tu pourrais les offrir à tes lecteurs,
    pour leur faire un peu peur ,
    les premiers à t’écouter seront tes petits-enfants…

    Aimé par 1 personne

Répondre à rechab Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s