Avant que de danser

je le dis comme la mer
qui s’éloigne et s’approche
comme le ventre qui s’ouvre
et cet ébranlement

on se verra là-bas
peut-être, me dis-tu
vivante sans te savoir
quand même je te rêve

et ma mémoire ne cherche
ni plus loin ni plus près que la mort
pas plus que les feuilles n’y pensent
avant que de danser

Photo : UNE LARME DE TEMPS – Sur la 40 * Juin 2019

En attendant je t’aime

le soir revient encore
fidèle au temps qui passe

et son ciel comme le reste
reste libre
insoumis comme le jour

la beauté n’offre à vivre
aucune certitude

en attendant je t’aime
et c’est plus fort que moi

 


Photo : IMMERSION – Sur la 40 * Juin 2019

L’attendu

Ça met un temps à venir.
Comme le chant des mésanges.
Une certaine attention, un cœur ouvert, un chaos qui s’ordonne.

Au milieu, la lumière sursaute.
Les épines sur les tiges boivent à fond le soleil.

Et moi et moi, oui moi.
Attendant patiemment que le moment arrive.
Cependant qu’il y est tout du long.
Aussi consentant que celui attendu.

 


Photo : DANS LA BAIE – Port Alfred * Juin 2019

La patience des mots

Tout autour du pilier d’écorce,
les images de l’éveil bravent le froid qui perdure.

L’été sera fidèle au temps.
La moisson vaudra la saison,
et l’ombre s’échouera, belle sous le soleil.

Quant à nos silences et nos mots,
ils poursuivront, inlassables,
le rêve de nous dire nos âmes.

2C9E1D52-BEAB-4F7B-BA05-CCAD967B45D9

Photo : D’AUTRES MIROIRS – Juin 2019

No more posts.