Ton regard plasticine

ton regard plasticine
modèlera le jour
même si le ciel est bas
et ton cœur un peu lourd
du moins c’est ce que le mien
espérera toujours


Photo : AU PIED DES MARCHES – Août 2017, Montréal

Et mille autres caresses

les herbes et le ciel
et cette dérive pourtant
comme une aurore qui se faufile
entre les sautes du vent

le parfum
la promesse
je t’y donne mon cœur
et mille autres caresses

et entre les branches tendres, je te souffle
pour la millième fois
en silence ou en mots
que je t’aime
tout à fait
exactement
comme ça

carolinedufourlaunbdtl

POUR AUTANT DE JOURS SANS Y PENSER – Août 2017, Montréal

Le jour rendu

carolinedufourbeddeso.jpg

Bedford, Angleterre – Environ 1888

le mirage reconduit
l’espoir
qu’un jour le noir s’effacera
mais où irait tout le reste
le temps passe qui change vite
et rien n’est jamais si tranché
ni si clair

vas-y souffle
souffle ton vent sur la muraille
et quelque part, près du fort
et du tendre, on viendra
puiser à ton ambre
et te rendre le jour


Photo : INCONNUES / ÉTATS D’ÂMES
Toujours de cette même collection de photos trouvées dans un grenier de la Caroline du Nord.
Celle-ci a été prise à Bedford, en Angleterre, entre 1887 et 1890. Par Thomas Percy Graham.

No more posts.