Racines et rivages

en revenant de Québec
dimanche

parce que quelqu’un que j’aime
a pensé s’y installer
on a pris le Chemin du Roy
et on est allés voir Grondines

j’ai grandi à Montréal
à quelque deux cents pas du fleuve
et quand je suis sur sa rive
où que ce soit
je me sens chez moi

bercée par le clapotis
le coeur tranquille
j’ai vu voler les bernaches

cher avril
t’auras été froid
mais merci quand même

MOULIN, BERGE, FLEUVE ET CIEL DE MAUVE À la tombée du jour, Grondines, fin avril 2015

MOULIN, BERGE, FLEUVE ET CIEL DE MAUVE
À la tombée du jour, Grondines, fin avril 2015

Le grand parapluie

C’est une merveille d’ignorer l’avenir. Marguerite Duras

elle courait vite
j’avoue
et moi qui ne disais plutôt rien
mais le bonheur t’arrêtes ça où?
bref, v’là le parapluie parti de travers
et son long petit corps attiré par terre

enfin, à la fin
à quelques chaudes larmes de là
grands pas et petits pas
elle et moi ne regrettions rien

PENDANT LE BONHEUR Hier, dans Rosemont Petite-Patrie, Montréal

PENDANT LE BONHEUR
Hier, dans Rosemont Petite-Patrie, Montréal

Indéniablement

La pluie? Au printemps, les plantes aiment ça
avoir de l’eau sous leurs aisselles…
Laurie, 5 ans.

j’y suis allée
malgré la pluie
me rassasier de vent
nous étions peu sur la montagne
évidemment

quand le soleil s’est montré
j’arrivais de l’autre côté
pour une rencontre au centre-ville
j’ai vu des visages heureux
et entendu un homme dire
tout finit par changer
carolinedufourfiru3s

LE TEMPS QU'IL FAIT Diptyque - Sur le mont Royal / Rue McGill (mont Royal en arrière-plan) avant-hier

LE TEMPS QU’IL FAIT
Diptyque – Sur le mont Royal / Rue McGill (mont Royal en arrière-plan) avant-hier

Immanquablement

la paix qu’elle m’infuse
quand mes pas foulent ses flancs
que ma tête caresse
son air
riche de milliers d’arbres
ma chance
qu’elle soit si près
montagne

ET OÙ S'EN VA MALBROUGH? Avril sur le mont Royal, au coeur de Montréal

ET OÙ S’EN VA MALBROUGH?
Avril sur le mont Royal, au coeur de Montréal

Sans conteste

je resterai la même
et pas
le temps passera / et j’aurai accordé mon pas / au chemin changeant
je pourrais résister
et voir mes nuits en écoper
me plaindre et y voir mes jours en pâtir
ne me reste vraiment qu’à
chanter / danser / aimer
et là sûrement je m’y retrouverai
à la claire fontaine / m’en allant promener

oui, vaut mieux s’adapter, m’a rappelé la vieille dame /
Cécile son nom

TANDIS QU'ELLE MONTAIT  Montréal, avril 2015

TANDIS QU’ELLE MONTAIT Montréal, avril 2015

Cap de traverse

la neige a fait ce qu’il fallait
et l’eau traverse la surface
elle mouille pour les jours qui viennent
printemps

comme j’ai bien fait
malgré le jour avancé
la montagne m’a parlé de l’eau
et les arbres encore de moi
de nous

un flanc abrupt
et les yeux sur la terre
j’ai agrippé quelques racines
pour franchir un cap
qui m’était inconnu

LIGHT CROSSING - Hier, sur le mont Royal

LIGHT CROSSING – Hier, sur le mont Royal

Vertige de souche

je vacille
devant le brouhaha
nos vies
toutes nos histoires qui s’entrelacent
je ne tomberai pas, dit l’arbre
mais s’il fallait
trop longtemps
si loin
tes racines
les miennes
je cherche

en attendant
je sais les branches
quand elles se déploient vers le ciel

LE MONDE COMME UN PLANCHER DE DANSE Avril 2015, marché Jean-Talon, Montréal

LE MONDE COMME UN PLANCHER DE DANSE
Avril 2015, marché Jean-Talon, Montréal

No more posts.