Affleurement

La chaleur est partie, qui m’écrase et que j’aime.
Mais la lumière m’aide à pardonner au temps.

Je creuse un peu les souvenirs.
La lisière du corps et de ma démesure.
La pensée de toi nulle part et les fausses couleurs de ma plainte.
Là où je titube au matin.
Comme un hiver qui ne trouve plus à fondre.
Un grand bois éperdu au pied d’une tendresse.

Le lac et son aube me manquent.
J’y connais l’amour chaque fois, le clair bruit de l’âme.
Mais mon poing reste bas.
Et quand les frissons viennent, la poésie m’abrille.
On ne meurt pas de ça. Peut-être qu’on en vit.
Le doux d’un vent n’arrache rien.
Et si mon reflet brûle, c’est toujours malgré moi.

Par chance, la nuit s’occupe.
Pour que d’entre les lèvres, la clameur s’échappe.
Le temps délabré se console.
Je fus l’amante et je le reste.
Tous les délices, toutes les promesses.
On s’abîme surtout soi-même.
Et le ciel amer ne l’est pas.

Mon envoûtement persiste.
Le reste n’est qu’un visage.
Pareil aux saisons.

 


Photo – EN FORÊT TENDRE * Dans la Petite Nation ∼ Octobre 2019

L’indéfectible

Certaines âmes nous savent.
Et nous réparent du reste.

Tout contre vous, je me repose.
Une ronde douce, des heures qui bercent.

Et ce matin, les feuilles de l’érable devant.
Celles qui dansent surtout, au plus près du ciel et du vent.
Dans l’effarante lumière de l’automne.


Photo – LE BLEU TURQUOISE DE NATHALIE * Hier, dans la Petite Nation

Susurrement et cri

Vas-y mon âme, émule.
Fais comme l’endroit des jours
et l’envers des matins,
le susurrement des arbres
et le cri des rivières.

(À J.)

Je viens de lire ta lettre
et tes états de vague.

Tu dis qu’il y a tout
dans ce qui vient et part.

 


Photo – RUELLE D’AUTOMNE * 7 Octobre 2019, Montréal

Valse frisquette

Samedi matin.

Et les feuilles.
Plus d’orangé qu’hier.
Et ce piano.
Qui joue dans sa tête et son cœur.

Le café est bon.
Et ses pieds un peu froids.
Elle se lèvera mettre des bas.
Mais tout à l’heure.

Pour là, elle valse sur l’automne.
Sur une suite d’accords.
Plaqués doucement.


Photo – SOUFFLE D’ÉCRU ET CRAQUELURES * Octobre 2019, Montréal

En toute utilité

Petit supplice matinal. Frisson banal.
Ciel et feuilles en contraste.
Le temps y danse.

Elle qui pourtant
choisit toujours
le doux du sentiment utile
à la rudesse du regret
se bat contre ses orteils froids.

Elle se lève de sa chaise,
traverse le corridor
et enfile des bas.

 


Photo – FISSION * 30 septembre 2019, Montréal

No more posts.