Petit matin sans drame

tôt ce matin, debout dans l’aube noire
malgré la vague qui m’étreint, je sais que la vie m’est tranquille
bousculée que je suis par de si petites choses
sans réel drame que la peine du monde

carolinedufourlaruelleme

RUELLE EN AUTOMNE – Avant-hier dans le Mile End, Montréal

Bois de sève

l’arbre se risque à la lumière
et tous les vents, même du nord

et moi je t’aime même sans mots
ton souffle déjà suffisant

en attendant, m’entends-tu
qui appelle doucement mon courage
devant l’hiver qui s’en vient

et me sais-tu qui embrasse d’avance
tous nos vents

img_1459

TRACES DANS LA GRAVELLE – Hier, sur un chemin du mont Royal

Mon cœur acrobate

j’ai le cœur parfois
si près du bord
presque à la renverse
comme là, la nuit
quand il me monte à la gorge
pour tout l’amour qui reste pris
le bon, l’intense, le vertigineux
le si beau qui effraie
comme un trop de néant
j’ai le cœur parfois
si près du bord
avec toujours dedans
l’espoir en équilibre

˜

Photo : ET TANT DE DOUCEUR – Aujourd’hui, dans une fenêtre mouillée de pluie

Sans lieu ni cause

marcher sans but
c’était le rêve
le tien
le mien aussi
on aurait pu le faire
mais y a eu le reste
les contraintes
le monde
l’ordinaire qui veut vivre
malgré qu’il soit ce qu’il est

ç’aurait duré la vie
c’est pas le genre de choses
dont on veut se remettre

carolinedufourmqfitep3

AVENUE DES PINS – Il y a deux jours

Un certain abandon

soit je résiste ou j’ondule
au vent des jours

et je sais
mon amie

sur les sentiers de l’intime
des plus noirs aux plus lumineux
le refus nous heurte
là où l’abandon
nous tempère et nous danse

en chantant les manières
de l’écorce et du tendre
je nous veux et nous rêve
solides en dehors
et souples en dedans

et je sais
que tu sais

˜

Photo : L’INTIME – Il y a deux jours, sur le mont Royal

Le beau grand lit

y a des jours carrément sublimes
et hier, c’en était un
passé le gris tout s’est ouvert
et on a marché, anne et moi
et même étiré la balade

l’automne s’étend tranquillement
et l’été amoureux fou
reste là dans le grand lit
sous la couverture

ah! jouissifs
ces amours entre saisons

carolinedufourfibafah.jpg

BELLE D’AUTOMNE – Hier, au parc Jeanne Mance

Brillance et gravité

un mélange de gris et de bleu
qui ressemble à la vie
le ciel est comme ça ce matin
les feuilles sont en feu
l’arbre penche vers le repos
et le ciel est quelque part
entre le bleu et le gris

j’entends le frigo
je devrais mettre des bas
l’air est froid dans la maison
mais je suis plongée dans l’instant
parce que j’écris peut-être
sûrement

je me repose dans cette image
de la vie qui passe sans gravité
comme un train au loin
qu’on regarde pour y rêver

˜

Photo : LUMIÈRE D’AUTOMNE SUR MÉTAL – Hier, rue Beaubien

No more posts.