Barbe Bleue dans la neige

Pour faire honneur à la neige tombante
on s’était donné rendez-vous
le long de la voie ferrée
elle sur ses skis
moi sur mes semelles
arrivant de points opposés
on allait inévitablement se rencontrer
j’ai pris cette photo à la hauteur de Fabre
quelques secondes avant
de la voir venir de très loin
elle qui
est un port choisi de ma vie
un coeur d’ancrage joyeux
au calme de notre amitié
j’ai bien des fois repris mon souffle
et mon erre d’aller
et parce que ce soir elle s’envole
le temps de quelques mois
pour fouler de son pas
îles et continents
des terres grecques et turques
j’ai eu envie d’écrire d’elle
et de lui dire aussi
Anne, ma soeur Anne
mille fois bon voyage
et
pendant qu’au loin ton âme danse
je penserai à ton retour
avec une belle impatience

carolinedufourvfskiautDES TRACES DANS LA NEIGE – Le long de la voie ferrée, Montréal – 18 février 2014

Mes amours et mes semelles

Ce qu’il doit procurer
ce qu’on doit éprouver
souvent l’amour
m’est raconté
comme un festin gourmand
mais moi je l’aime
plus frugal
variante sur le même t’aime
où je marche avec l’autre
à plein coeur
souveraine
dans mes bottines
le plus paisiblement du monde
sans rien attendre qui ne soit là
déjà
juste quelques pas dans le temps
ici, ailleurs, chemins battants.

carolinedufourstzotiqueTROTTOIR D’HIVER – Rue St-Zotique, Montréal, février 2014

Ma rivière, mon coeur

Et ma rivière sort de son lit
emportée encore par sa fougue
mouillant les rives qui la longent
les tendres terres qui la côtoient
et ma rivière comme la vie
sauvage
et noire comme la nuit
dansante comme un matin de neige
et ma rivière quitte son lit
et moi je la regarde faire
et je ris
tant il m’est de plus en plus clair
que même les jours où elle rugit
elle est chantante ma rivière.

carolinedufourquatorcut3BELLE PARSEMENCE – Parc Maisonneuve, 5 février 2014 (Montréal)

Moments

Au milieu de nulle part
et de n’importe quand
ces moments que l’on prend
pour prendre le temps.

carolinedufourmoments3QUELQUES MOTS AU PASSAGE – Dans une ruelle de Rosemont, Montréal, le 9 février 2014

De source et de terre

Sa grâce qui revole
en grand geyser de rires
ou en claire fontaine
qu’elle offre à qui veut prendre.
Et sa beauté géante
trop souvent délaissée
mais tout va si vite dans nos mondes
qu’on pense moins souvent à la terre
et aux sources vives.

carolinedufourruelleclocher3RUELLE BLANCHE – Montréal, le 6 février 2014

Vieille et rebelle

Elle résiste.
Comme une feuille qui s’accroche en hiver.
Je la vois qui s’acharne, se fâche, s’énerve.
Parce qu’elle ne comprend pas ce qui se passe.
Le sait un instant, et puis oublie.
Entre autres, qu’elle ne voit plus.

Puis il y a tous ces moments où elle chante. Et où elle rit de bon coeur.
Et je me dis que ça a quelque chose à voir avec sa légendaire désobéissance.

carolinedufourresistc3L’AVANCÉE – Sur le mont Royal, le 4 février 2014

Les attentes

Pour la plupart, je les déjoue.
Ça me rend le bonheur plus flagrant,
plus facilement attrapable
au vol des jours qui passent.

carolinedufourattenc6 800carolinedufourlesatten 800HEURES DE REDOUX (diptyque) – En deux temps, le 1er février, dans des rues qui longent le parc Lafontaine (Montréal)

No more posts.