Porter de l’ombre


d’y trouver au matin un parfum de rivière
et l’écho d’une histoire –
celle que tu demandais et qui parlait du vent
où le jour s’enlisait dans les sables du soir

tu m’as dit porte-moi un peu d’ombre
c’est vrai pour la lourdeur quand on la chante ensemble
qu’il devient plus facile de s’endormir tranquilles
dans ces lits que les saisons dessinent

Photo : LE COURS DU TEMPS – Laurentides * Juillet 2022

Une réponse à Porter de l’ombre

Répondre à terrain vague Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s