Boitement

je vois bien que je boite

et là, la neige, le blanc du ciel
l’amour foulé et les temps équivoques

je vague entre l’orgueil
et les bouts de ferraille
sous des feuilles qui dansent
et des oiseaux absents

t’as raison que je boite
mais on est

·


Photo : CONVERSATION AU SOMMET – Montréal 2020

7 réponses à Boitement

  1. ..alors comme « Œdipe sur la route »
    Oser avancer, vacillant
    Encore et encore..
    Mais aussi laisser l’autre vacillant,
    Parce que c’est peut-être que comme cela
    Que l’errance se fait soi..
    As-tu lu « Œdipe sur la route » d’Henry Bauchau,
    Ma tendre amie?
    Ce livre m’accompagne depuis si longtemps…sourire

    Aimé par 2 personnes

Répondre à terrain vague Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s