Ce qui cède

ça ne dépend pas de moi
la rivière est entière
l’éparse  ment
et j’écoute sans entendre

je m’occupe du jour
mais je ne suis que l’ombre
qui suit le désir
des bras et du regard

un toit
un amour fou
et le matin tant qu’il revient

Photo : LA COUR D’ENVERS – Décembre 2020 – Montréal


Sur les branches
Déplumées se dessine un trait de neige
Un tressage de brindilles
Un nid vide apparaît
L’arbre a perdu ses oiseaux
La sève se recroqueville
En silence au repos.
………
Amical mirliton

2 réponses à Ce qui cède

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s