Fragments et fissures

d’en haut, d’en bas, et le vent qui s’en mêle
tout ça et nos petits enfers

en attendant, la neige est à peine venue
que déjà elle s’en va

et puis la poésie, infiniment parlant
et mon désir d’y être nue – comme au jour où j’ai vu l’aube
pensant qu’il s’agissait de moi

on se déchire sans trop rien mesurer –
petits enfers et grands bidons

quand pourtant, c’est l’amour d’avance

·


Photo : COULÉE D’ARGILE – Ruelle de mon quartier * Décembre 2020

5 réponses à Fragments et fissures

  1. Oui, l’aube était là, pour toi,
    Belle dans sa tasse guirlandée de bleu,
    L’aube était là,
    Emplie de tes mots,
    Ces mots qui me touchent tant…
    Mots de neige, mots de nos doutes aussi..
    Mots de la belle errance..

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s