D’écorce et d’errance

ma pierre lourde ou quand
c’est trop mes épaules à elles seules
et trop ma volonté

le vent et dehors
même brûlants et délavés

déjà faire taire le sordide
avec le silence du givre
filer de longs cotons d’eau claire

dans la dormance de l’hiver
mon gage d’écorce et d’errance
de beau et tendre

Photo : NOS COEURS FANTÔMES – Janvier 2022 – Montréal

4 réponses à D’écorce et d’errance

Répondre à Alexandre Aumégasse Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s