Rouges d’hiver


et j’éclate déjà en combien de morceaux
là où se bercent les silences
et notre éternité

toutes ces traces de l’errance
et tous ces endroits clairs

je n’attends pas d’oiseaux
d’ailleurs je n’attends rien
que la neige déjà
à travers ma vitre

on s’est dit les trottoirs
et nos états humains

tu avais les joues rouges

Photo : COCON – Janvier 2022 – Montréal

2 réponses à Rouges d’hiver

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s