La chaleur des corps

mon cheveu s’amincit – ma grand-mère
roulait haut une longue
queue de rat – il y avait chez elle la

nostalgie du fleuve – une haine
féroce des ascenseurs mondains et
la soif d’une même solitude

et l’été qui s’éteint doucement – et la
chaleur
des corps qui s’en va – les

oiseaux abandonnent le bain improvisé
venu remplacer l’autre au
lendemain d’une nuit de tempête –

bonjour septembre

Photo : LA PROVENANCE – Août 2022 * Montréal

3 réponses à La chaleur des corps

  1. Je me demande… ta poésie est toujours très intime, qu’en est-il des photos que tu prends ? Nourrissent-elles les anonymes ?
    Et qui vient en premier, les mots ou la photo ?
    Je me demande… mais je pourrais simplement dire que combien j’aime ce que tu exprimes aussi bien avec les mots qu’avec le regard. Et pour cela, merci.

    Aimé par 1 personne

    • Caroline D – Auteur

      Merci à toi.
      Ça bouge assez tout ça. Ça dépend des périodes.
      Je travaille en alternance l’écriture et la transformation de photos. Y compris de visages – quand ce n’est pas un de mes proches.
      Et il peut arriver qu’une image m’inspire un texte, mais la plupart du temps, c’est une résonance qui me guide au moment de les marier.
      Merci encore, Laurence.

      Aimé par 1 personne

Répondre à Caroline D Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s