Au bout du compte

Je pense à toi.
Ton eau. Ton mouvement.
Ta profondeur invisible.

et le matin qui revient
sur nos vies imparfaites

un journal traîne sur la table
avec, à côté
quelques pensées tendres

au bout du compte, lui dit-elle
personne n’a laissé l’amer
lui dérober le jour

c’est vrai, répond-il
tout a été parfait

Photo : AU GRÉ D’UNE PETITE NEIGE * Rue Duluth – Décembre 2018, Montréal

12 réponses à Au bout du compte

  1.  » Au bout du compte  » et tout compte fait, il reste le matin, neuf comme une promesse … un peu comme cette nouvelle année que je vous souhaite douce et belle, tendre aussi et lumineuse …
    à l’image de votre poésie … Bonne année, Caroline …

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s