Chevauchée

Ma tête de mule encore.
Mais rien qui salisse vraiment le jour.

En attendant, j’ai acheté une petite tasse
made in occupied Japan
je sais pas trop pourquoi –
une sorte d’évidence sans doute.
Des fleurs sur une transparence.
Je l’apporterais à Irène si je vivais près d’elle.

Mais toi dis-moi. Ton monde et tes amours.

Bientôt je te dirai la neige, elle viendra forcément.
Sa blancheur qui me prend, me déshabille à sa manière.
Et que pour l’autre lieu, s’il m’arrive quand même d’y penser,
je n’imagine rien vraiment. 

J’ai perdu pied un peu plus tôt, sur une canette jetée par terre.
Fait un trou dans le tissu noir. J’ai ri et Anne aussi.

Et là j’écoute le même piano. Et cette voix qu’on aime.

Photo : NOS AMOURS D’ÉLÉPHANTS – Montréal * Novembre 2022

Une réponse à Chevauchée

Répondre à Le retour du Flying Bum Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s