Nos bôzoublis de soi

d’un bord on se dit tout sur des murs et des dalles
et de l’autre on se perd de détours en dédales

je nous aime les humains
dans nos lieux les plus bruts
nos poses les moins léchées
nos beaux oublis de soi

et je nous trouve beaux
quand nos corps s’abandonnent
et que nos coeurs se donnent

ce doit être pour ça
que j’aime tant et toujours
les vieux et les beaux fous
et les-ceuze-dans-la-marge
qui-n’attendent-rien-de-vous

car au fond, faut s’le dire
en rire ou en délire
qu’y a-t-il d’autre à perdre
que la vie et l’amour

LÀ OÙ TANGUENT LES JOURS  Montréal, fin août 2015

LÀ OÙ TANGUENT LES JOURS
Montréal, fin août 2015

30 réponses à Nos bôzoublis de soi

  1. 'vy

    Je prends tout tout tout, les mots qu’ils soient de jeu ou de je, le sens, le titre, l’image qui me bascule les sens. Un pur moment de bonheur. « Je nous aime les humains » me relie à un « je sommes nous » que je lisais hier, et dont je parlerai bientôt.

    J'aime

  2. Fine image. I tried it a few times now; but I still get the feeling that Google Translate does not give me the whole meaning of your words. In the image I see a little girl that is (left) on her own, looking for the unknown…

    J'aime

    • Caroline D – Auteur

      Here is a translation, Harrie… The rhythm and poetry are not quite what I’d like them to be and it would probably take lots more time for me to be satisfied. But it will at least give you the gist of it.
      And thank you.

      The long word in the French title “bôzoublis”… is a made-up word, combining two of the words of the fourth line of the first verse, “nos beaux oublis de soi”. It’s hard to render, I can’t find anything that does it for me. It has something to do with the beauty of what happens when we move beyond self-consciousness… “beautifully forgetting the self”…

      on the one hand we tell it all on slabs and walls
      and on the other we get tangled in detours and mazes

      I love us humans
      in our more natural states
      our least polished poses
      free from the superfluous self

      And I find us beautiful
      when our bodies loosen up
      and our hearts stand open

      It must be the reason why
      I love much and always
      old folks and nice fools
      and those-in-the-margin
      that-await-nothing-from-you

      ‘cause let’s face it
      no matter how we look at it
      what else is there really to lose
      other than life and love

      J'aime

    • Caroline D – Auteur

      mmmm…merci…et une belle fin de journée à toi… en ce début d’automne et de lumière… qui change, oui, et qui est belle, oui, si tu voyais les feuilles orangées de l’autre côté de ma fenêtre au moment où je te parle, et le rayon qui en traverse quelques-unes…

      J'aime

  3. Quite wonderful, Caroline… I read the translation you generously did. « bôzoublis » is a perfect word, the mot juste. I feel it similar in essence to satori which, as I understand and could be wrong, is the awakening to a truth in a way that it cannot be taught but lived. In bôzoublis I feel a kind of liberating charm that makes you leave behind chains of selfness tying us to things and obsessions.
    In my work sometimes is a bit sad to speak with customers, I want to know them to think in a place where they can be happy, but they spend words in mortars and slabs, so to me your words referring a common and symbolic issue have a quite literal meaning in my life; I like bricks when they tell you a story in their texture or get a special tone when the light is golden. Labyrinths are something I try to scape, it’s easy to fall in social or personal traps made of words. Merci, et un sourire.

    Aimé par 1 personne

    • Caroline D – Auteur

      Hé Hug… il est bô ton slam… et j’y retournerai…
      en attendant reviens… on va s’apprivoiser…
      j’suis p’t’être un peu sauvage, un peu dure à cerner
      mais j’ai espoir déjà qu’on trouvera à s’aimer…

      Aimé par 1 personne

  4. Sharlen Phileas

    Mots, images, maux et mage, tu m’enchantes avec ton univers. Et quand on lit, on se dit que oui l’être humain est beau et je t’en remercie =)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s