Ce matin pourtant

J’ai pris une dernière empreinte, celle d’avant le départ.
Pour que la beauté subsiste au-delà de l’instant.
Qu’elle me suive un peu.

J’ai pris le temps de prendre.
Par mes yeux, la montagne et le lac.
Par ma peau, le vent et le soleil.
Par mon nez, les pins et le sable mouillé.
Mes oreilles, le bruit de l’air et de la vague.

Et ce matin pourtant, sous le ciel bleu,
et avec dans la cour les roses, les sauvages,
celles au parfum qui m’enivre,
ce matin pourtant, j’y retournerais en courant.
Malgré l’empreinte. Ou à cause d’elle.

Photo : AU COEUR DU TEMPS – Au bord du lac Kénogami * 12 juin 2018

5 réponses à Ce matin pourtant

  1. merci pour cette empreinte-ci et celles reçues……merci, merci, merci
    je vais aussi quitter la provence pour mieux y revenir et je laisse des empreintes partout en moi et autour de moi……..que c’est bon!
    des gros bisous, caroline

    Aimé par 1 personne

  2. empreinte, sur le grain de la peau,
    empreinte de douceur,
    d’odeur, de vie,
    empreinte qui rend
    doux les matins…
    merci, tendre caroline,
    on sent le lac, le vent et le soleil,
    le parfum des roses,
    on s’y réveille avec douceur…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s