Tant qu’on aura le ciel et l’eau

et ce vieux bateau troué
qui s’amuse à prendre l’eau
dans la nuit qui s’achève

t’en fais pas, s’il le faut
on nagera jusqu’au désert
en glissant sur la peau de l’âme

on fendra le jour dans la vague
avec le vent derrière

il peut vaciller le bateau
frémir dans le souffle de l’aube

tant qu’on aura le ciel et l’eau

Photo : LA TRANSPARENCE DES JOURS – Au bord du lac Kénogami * Juin 2018

3 réponses à Tant qu’on aura le ciel et l’eau

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s