Déchirement

la clématite bondit
sous les coups de la pluie

des amas de silence
comme autant d’endroits où se fondre
dans le chant des oiseaux
et le souffle du vent

là où la vérité
n’a pas besoin de fondement
la nature tient lieu de refuge
pour un peu l’oublier

 


Photo – FEUILLE * Juin 2020 – Montréal

Une réponse à Déchirement

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s