Sur un cheval blanc

Je suis tombée amoureuse d’un arbre cette semaine.
Il avait tout d’un prince charmant.
Il m’a emmenée sur son cheval
au moment où je dessinais dans ma tête
la nostalgie d’enfants qui jouent auprès de vieux qui chantent.
Je pensais à ce chemin pris il y a longtemps déjà
qui menait là où on se trouve.
D’un bord nos vieux, de l’autre nos petits.
L’évolution industrielle.
Et la tribu à la poubelle.

En galopant, on a parlé des belles choses.
Et j’ai senti le vent qui portait le temps doux.

CHEVALERESQUE - Érable à sucre, Jardin Botanique, Montréal (mai 2014)

CHEVALERESQUE – Érable à sucre, Jardin Botanique, Montréal (mai 2014)

Répondre à Sur un cheval blanc

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s