Bribes d’un dimanche

La science se doit d’être poétique.
Puisque la nature l’est.


De mes jours,
je pourrais ne dire que le triste.
Mais j’écris d’abord pour moi.
Pour conjurer les grandes vagues.
Qu’elles n’emportent pas tout
de mon bonheur d’y être.


Et encore cette femme qui chante.
Ce quelque chose dans sa voix.
D’entre ces lieux où je me berce.
Où je me sens tranquille.


L’océan porte les bateaux.
Et nos âmes le monde.

Photo : POUR Y VOIR – Janvier 2021 * Montréal

8 réponses à Bribes d’un dimanche

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s