Un courant chaud

J’y réponds vers le jour. De quoi faire une tache
sur le même tableau. Un poids fragile, de patience
et de roche, pour détourner un courant chaud jusqu’à
ton corps à la dérive, et trouver dans les vents qui changent
nos regards qui se mêlent. Le bel obscur qui se faufile
au détour des montagnes. Et l’âme qui tient du néant,
du chaos germinal. De quoi embrasser l’aube
au dernier soupir de la nuit.

Photo : BONTÉ D’HIVER – Février 2021 * Montréal

6 réponses à Un courant chaud

  1. Le chaos germinal… J’aime cette image ou la graine ne pousse que de la terre chamboulée, ne vit que parce qu’elle change d’état et va vers l’inconnu de la pleine lumière. Douce pensée vers toi Caroline.

    Aimé par 1 personne

  2. Lire tes mots
    Dans cette lumière qui rosit,
    Doucement..
    Fin d’après-midi..
    Lumière du froid, du très froid,
    Pour ce courant d’air chaud…
    Merci, tendre toi,
    Merci pour eux,
    Merci pour tout..sourire

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s