La part de tendresse

Mille et un trains qui passent
pour mille qu’on ne prend pas.
Je pense souvent à celui
où y a la douce part.
La douce part de nous.
D’où ce cœur qu’on y met
et d’où ce temps.
Ce temps qui nous est tout.

Deux soeurs, de grandes amies à moi

Deux soeurs, de grandes amies à moi

Répondre à La part de tendresse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s