L’étonnement et l’indignation

Je suis encore étonnée,
émerveillée devant la beauté des choses.
Mais indignée aussi
devant l’indicible stupidité
dont tant d’humains font preuve.

Je tiens à mon étonnement
et j’entends bien le cultiver.
C’est lui qui donne du sens à ma vie,
lui qui m’aide à rester en selle
malgré les secousses.

Pour ce qui est de mon indignation, je me pose la question.
Je ne veux pas la voir s’étioler, j’aurais peur de devenir tristement stupide.
Pourtant, j’ai de moins en moins tendance à la marquer.
Or, ces temps-ci, aux nouvelles, l’absurde est si souvent la règle.
Devant tant de bêtise toujours, je m’en tiens parfois rigueur.
Me faut-il davantage cultiver mon indignation?
Pour ceux qui viendront après moi, l’émerveillement suffit-il?

MUR DE FEUILLES - Au coeur de Rosemont, octobre 2014

MUR DE FEUILLES – Au coeur de Rosemont, octobre 2014

Répondre à L’étonnement et l’indignation

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s