Éperdument la pluie

l’humanité
sa manière de goûter
d’aspirer le grand vide
la pluie est désarmée pourtant
le monde en serait-il jaloux?

il y a tant à voir tant et tant à aimer
et tant de beau à faire dans le creux des saisons
et des coeurs et des corps

tout ce perdu de temps à s’y perdre à vouloir
les yeux si grands fermés
mille et mille richesses vides de sentiments

dépourvus de tendresse on est si peu
il me semble
ou rien
du tout

carolinedufourfibevbr

DANS LA LUMIÈRE DU SOIR – Rue Beaubien, il y a deux jours

5 réponses à Éperdument la pluie

  1. 'vy

    N’être rien mais pourtant s’approcher de la pluie n’être tout de même que ce possible qu’elle emporte et dépose avec délicatesse. Naître alors sur ce fil de tendresse tissé au fil des mots des jours et des amours.

    Aimé par 1 personne

  2. que j’aime cette photo, elle est là, si belle, faisant briller tes mots…
    on s’y perdrait en elle, encore et encore,
    elle donne envie de laisser l’errance nous envahir…
    douce journée, belle caroline, qui sait, avec un rayon de soleil…?

    Aimé par 1 personne

  3. « tout ce perdu de temps à s’y perdre à vouloir »……………oh que oui, caroline! et c’est bien pourquoi j’agis (parfois en me forçant un peu bien sûr!) quelle que soit la météo du ciel et de mon cœur……car à juste ‘vouloir’, ouiiiiii on le perd ce temps si précieux à vivre…….l’Univers ne répond à nos ‘vouloirs’ que lorsqu’ils sont ‘déjà’ action posée……telle est ma petite expérience en ce monde

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s