Bas filets et amours folles

tout ce feu, ce flamboiement
tant de beauté
infiniment
qui vient se jeter à mes pieds
et me rend aveugle à moi-même
bonheur ultime

et encore là par ma fenêtre
entre bourgeons et bas filets
tous ces contrastes osés par la pluie

et puisque vous en parlez

de mes années d’amours folles
une nostalgie peut-être
mais de regrets pourquoi
ou alors s’il en est, celui
d’y avoir moins de temps devant
pour y être aveuglée toujours
par l’aimer, le passionnément
et autant de beauté encore

Photo : DANS LA MÊME LUMIÈRE DU SOIR – Rue Beaubien, il y a trois jours

5 réponses à Bas filets et amours folles

  1. encore tes mots, si beaux, encore cette photo, si belle…j’aime quand tu nous aveugles ainsi…
    nous avons moins de temps devant, certes, mais peut-être savons-nous que mieux l’accueillir, la beauté…
    douce fin de journée, belle caroline

    Aimé par 2 people

  2. Comme un passage qui s’ouvre, devant le personnage sur la photo, invisible aux gens pressés.
    Le temps, derrière nous, s’accumule, feuilles mortes entassées dans la mémoire, mais devant il n’y a rien. Ni plus, ni moins qu’avant. Il n’y a que le présent qui existe vraiment. Insaisissable pourtant.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s