Doux et cruel

trois jours que le vent souffle fort
et que l’air est chaud comme je l’aime
mon corps répond à ce temps
comme à la plus belle des caresses

hier soir, dans la cour
le bruissement du vent dans les feuilles
et son souffle sur mon visage
ont fait monter mes larmes

l’éphémère est à la fois doux et cruel

je pleure souvent d’avance
la fin de ce que j’aime

˜

Photo : L’ÂGE DE RAISON – Laurie dans la cour, il y a deux jours.

9 réponses à Doux et cruel

  1. Marie-Cécile

    Douce, touchante aussi cette lecture, mais la photo…aaahhhh…laaa. photo, cette fillette là, je ne sais pas trop pourquoi, mais …😉… .

    Aimé par 2 people

  2. La découverte de la paix intérieure amène des larmes, parfois. Sont-ce des larmes de tristesse, provoquées par la proximité du paradis perdu ? À mes yeux, sûrement pas. Je vois bien que les oignons opinent de la pelure. Bises et une toute douce journée à vous, Caroline.

    Aimé par 2 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s