Bois de grève

comme le bout de bois sur la grève
la pierre lovée dans un creux de la terre
le vent qui souffle sans rien chercher
et la vie, la vie qui se donne

*

dans l’écume épaisse des vagues mondaines
la peur d’échouer et celle de s’échouer

mais ailleurs l’océan
qui te prend jusqu’à l’âme

je voguerais à l’infini
que je n’en aurais pas trop

moquez-vous, soyez cruels et moquez-vous
du haut de vos prétentions

il n’en restera pas moins
mille mers intérieures
où devenir libre

carolinedufourautpoendsbws

EN DOUCE – Sur l’avenue du Mont-Royal, il y a deux jours

6 réponses à Bois de grève

  1. que c’est beau, que c’est toi, les mots, le portrait…
    merci belle caroline, merci pour ce cadeau du soir,
    ici de l’autre côté de l’océan,
    mais d’une mer si proche…sourire

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s