D’entre les ciels

comme un vent qui emporte l’air
dans son chemin tournant
ne traverse les heures 
que celle que je suis

rêve-moi surtout amoureuse 
du jour comme de la nuit
de mes saisons d’ivresse 
et de mes insomnies

je joue à oser du regard
dans l’espace et le temps
sur les eaux claires et les eaux noires
les ciels bleus et les gris
 



Photo : DAUGHTER, COFFEE AND LAKE * Juin 2019

5 réponses à D’entre les ciels

  1. Parce que beaux
    Sont les cieux,
    Les bleus comme les gris,
    Parce que beaux
    Sont tes mots,
    comme tes photos,
    Même sous le ciel noir,
    Là, de l’insomnie.. Sourire
    Et pour tout le reste
    Encore
    Merci, tendre toi

    Aimé par 2 personnes

  2. Un discours au temps et à soi, à l’amour aussi. C’est très beau. Ça tourne, c’est fluide.
    « rêve-moi surtout amoureuse
    du jour comme de la nuit » : ces deux vers sont extraordinaires.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s