Et l’ivresse ressuscitée

le cœur tendu
le corps aussi

des mois d’émoi
et l’ivresse ressuscitée

le drame petit
le petit drame
toujours celui du temps qui passe

de toute manière

c’est toujours court

trop court

devant la beauté

qui reste

la beauté

qu’il nous reste

 


Photo : LE TEMPS SURVIT * Sur le mont Royal – Août 2019, Montréal

5 réponses à Et l’ivresse ressuscitée

  1. Marie-Cécile Bernier

    Oh que si Caroline!

    Cette semaine, j’ai commencé une démarche prometteuse avec une psychanaliste, Je voudrais bien revisiter et puis liquider et faire davantage de place au « temps toujours trop court, qui passe »… si vite à mon âge!

    Bye et bise mon amie,

    Marie-Cécile🌹

    >

    Aimé par 1 personne

  2. et cette gravure,
    hachures du temps,
    cette gravure pour célébrer
    l’ivresse et la beauté,
    ivresse de l’instant,
    beauté des petits riens…
    oui, douce caroline,
    ennivrons-nous
    encore et encore..sourire

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s