Sur un baiser

sur un baiser du temps
et le temps d’un baiser
asseoir la tendresse
jusqu’à l’ombre qui passe

J’y retournerai.
Où exactement, je ne sais pas.
Mais je reconnaîtrai.

Cette chose qui m’échappe.
Ça doit avoir un nom.
Mais je ne me souviens plus.

Suffira d’une poussée sans doute.
Ou d’un souffle de vent.
De ceux qui refroidissent l’air, ou le réchauffent.
Et qui donnent à la peau juste ce qu’elle attend.

Le lieu. Le mot. La douceur. C’est pareil.
De ces choses qu’on perd.
Et qu’on retrouve, quelque part en chemin.

Photo : L’INVISIBLE VENT * Décembre 2021 – Montréal

Une réponse à Sur un baiser

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s