Le consentement

et s’y mêlaient l’herbe et le bois
et la langue restée
à l’extérieur du corps – on a dépassé le jardin
on n’en voit plus que la courbure – ce quelque chose
d’une brume au bord de son visage
comme une musique interrompue

et suspendues aux heures, les perles du consentement
de quoi s’en remettre au mirage

en attendant, vaquer à l’errance me va –
et les volcans, demandes-tu

l’attaché-caisse je m’en souviens comme de
l’image d’un cauchemar – le gars assis avec son chien
comme d’un amour au monde

Photo : AMONGST THE WAYS OF BEAUTY – Août 2022 * Montréal

Répondre à Le consentement

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s