Bleu chair

Depuis le temps pourtant.
Et chaque fois d’y voir.

La chair poussée vers l’ombre opaque.
Le silence du voleur.
Et le désir d’oubli.

C’est l’absence de bleu qui me ramène au bleu, dit-elle.
Et le vent, sur la terre pétrifiée.

Ça fait longtemps que je n’ai pas mis de rouge à lèvres.
Que ma mémoire se glisse entre la rivière et la neige.

Photo : BLEU NOIR – Montréal * Août 2022

Répondre à Bleu chair

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s