Ciel sauvage

Je n’ai pas de réponse à la question posée.
Que mes yeux sur des pages.
Et n’avoir rien à perdre contre rien à gagner.

La neige n’est pas restée.
Bien sûr les grands rosiers qui se fanent quand même.
La terre fait ce qu’elle fait. Et le ciel qui reste sauvage.

Le long des eaux, les berges s’illuminent.
Et plus près sur l’asphalte, la lueur qui vient se poser.
Le banal ne peut rien contre la montée de l’aurore.

Photo : SUR LA CROISÉE DES CORPS – Montréal * Novembre 2022

Une réponse à Ciel sauvage

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s