Montréal-la-tranquille, un mois plus tard

Un vieux monsieur qui roupille. J’aurai vu ses yeux fermés, mais vous pas, il est trop à l’ombre. En agrandissant l’image, vous apercevrez aussi un homme de dos qui arrose ses plantes, une femme à vélo, mais vous l’aviez repérée déjà, et un autre homme à pied, moins évident celui-là surtout si vous me lisez sur un téléphone. Et quelques autres encore, loin sur la piste ou le trottoir, au bout là-bas.

Et peut-être, mais là seulement peut-être, verrez-vous comme moi Montréal tout autour. Montréal qui enveloppe les coeurs et les âmes. Qui les garde tranquilles et sans trop de soucis. Du moins dans le quartier où cette scène se déroule. Comme dans bien d’autres aussi, où elle déploie autant de raisons de sourire. Ou de roupiller dehors si on en est là. Ou encore d’arroser un peu, pour la beauté des choses.

carolinedufour922Rue Clark, 28 Mai 2013

Répondre à Montréal-la-tranquille, un mois plus tard

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s