Climats variables

Ces nuages qui n’en finissent plus. Ce temps maussade.
Je pense à ceux que j’aime. Et qui m’aiment.

J’ai le cœur qui vague depuis quelques jours.
Ma mer, ma seule, qui suit le vent.

Et voilà que j’attends, plus impatiente qu’à mon habitude,
l’autre moment où, invariablement, le ciel se dégagera.

Un soir de juin, sur la 15

Un soir de juin, sur la 15

3 réponses à Climats variables

  1. I always re-visit this poem-photograph, Caroline. It’s… haunting. Words resounding with an uncanny uncertainty; a photograph like an inner landscape of a soul. And hope as well in both. I just feel gratitude to you for it.
    « Estas nubes que nunca terminan… »

    J'aime

    • Caroline D – Auteur

      If it soothes your heart and soul in any way, Francis, then I too feel gratitude.
      And if ever you want me to translate it… in English… ;- … let me know.
      Thank you for sharing. It is a gift

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s