Matière noble

Un visage unique pour chaque vie humaine.
Une matière façonnée par les coups durs et les amours.

Mon beau Gaby. J’arrive de chez toi.
Toi aussi, ton visage me fascine.
Rieur, triste, accablé, enfant.
Autant d’échos de ton histoire. Qui dure depuis 85 ans.
Et dont je n’attrape que quelques bribes, à travers ce jargon qui t’appartient.
Heureusement pour moi, ton visage, lui, ne bredouille jamais.

carolinedufourdeuxvisages3corrDEUX VISAGES DANS LA FOULE – Centre-ville de Montréal – Octobre 2013